Les Nouveaux Venus
press to zoom
Les Nouveaux Venus
press to zoom
Les Nouveaux Venus
press to zoom
Les Nouveaux Venus
press to zoom
Les Nouveaux Venus
press to zoom
Les Nouveaux Venus
press to zoom
Les Nouveaux Venus
press to zoom
Les Nouveaux Venus
press to zoom
Les Nouveaux Venus
press to zoom
1/1

« Les nouveaux venus  » (Drageonaé Vitruvia Corbusia ) 

Diffractis au jardin # 3 , oeuvre in situ, juin 2018. 

«De la construction de leurs demeures les hommes arrivèrent par degrés aux autres arts et aux autres sciences, et leurs mœurs, devenues plus douces, perdirent tout ce qu’elles avaient d’agreste et de sauvage » Vitruve (De Architectura, 1 er siècle av. JC)  

A l’origine de ce projet une vieille cabane traversée par un arbre, un pêcher mort qui n’a vraisemblablement pas survécu à la greffe, à moins qu’une cause accidentelle ou naturelle n’ait eu raison de lui.

L'installation propose la naissance d' " arbres - architecture " utopiques qui se reproduiraient naturellement , par biomimétisme en générant des rejets, autrement dit des drageons à partir de ses racines . Une  renaissance issue d’une greffe ou d’une union fantasque entre la nature et l’architecture.

Jardin Botanique , Parc Peixotto, Talence, sept 2021.

Dans cette installation au Parc Peixotto , il y a la volonté d' une fusion entre la serre du jardin botanique et son environnement végétal . Cette réitération montre l’importance du réseau souterrain, des différents éléments présents dans le sol et la participation active de l’eau . L’oeuvre nous rappelle que sous le parc , coule l’Ars, ruisseau rendu invisible mais  essentiel pour la vie du site .

  • Facebook