Claquemuré # 1

Collage/montage photographique,21x29cm, 2020.

Le mur sépare un espace intérieur d’un espace extérieur, un territoire d’un autre territoire, il enferme ou protège, réunit ou sépare. Entre ouverture et fermeture, il révèle au regard, oriente ou masque à la vue qui hiérarchise , dissocie ou distingue l’espace. Cette spatialité caractéristique de la Chine se retrouve dans l’habitat traditionnelle des maisons et des villes constituées d’un ensemble clos avec succession de cours intérieures. Point de perspective mais un emboitement de plans successifs, gigognes comme le décrit Françoise Ged , «  dévoilés, masqués, en opposition, en tension avec un éventail de relations multiples des uns avec les autres.  Une axonométrie chinoise, vue en profondeur et d’en haut, présentant le détail et l’ensemble, mettant en avant plusieurs niveaux de lecture, de compréhension envisagées simultanément… des possibilités plurielles de connexion à même de se développer dans un espace défini ».

copyright © Karinka Szabo-Detchart tous droits réservés 2020