EX SISTERE // S’EXPOSER POUR EXISTER 

Installation in situ corde de jute, bois, carton, fil de cuivre, bouées de mouillage, dimension variable, 2019.

Dans cette installation je tente de mettre en oeuvre un processus d’apparition du mouvement inéluctable de transgression à travers une suspension poreuse et mobile. La frontière disparait entre l’oeuvre et le spectateur et ne s’érige plus comme une ligne de démarcation qui isole et enferme mais devient un lieu de passage et d’ouverture où s’opère une circulation, une ou des rencontres possible avec soi ou autrui. On est face à cette nécessité définie par Tillich de « vivre et penser la frontière comme une tension entre deux mondes, deux domaines qu’il faut mettre en dialogue et en communication. » L’ installation en forme de chemin aléatoire ou de parcours multiple, est jonchée d’embuches et d’obstacles . Le sol instable ou l’élément liquide accentue cette impression de désorientation. L’oeuvre ne s’appréhende pas comme une simple promenade de complaisance artistique ou espace ludique mais tel un parcours initiatique menant à une prise de conscience : La difficulté à migrer, à quitter, à opérer un changement radical et souvent irréversible.Il s’agit aussi de montrer que Les limites imposées ou acceptées sont franchissables, pénétrables et mouvantes. l’espoir d’un renouveau à travers une forme en devenir, un chemin où l’informe induit par le geste du visiteur renvoie à l’inédit et au dépassement de soi. Se déplacer pour pouvoir vivre . S’exposer pour exister ! Les frontières ne se situent pas au bout d’un processus de vie mais au centre de chaque être comme ici à l’intérieur de l’oeuvre.

 

 

 

                                                                                                             

copyright © Karinka Szabo-Detchart tous droits réservés 2020