Circumvolvo 2017
Exposition
Circumvolvo 2017.
Circumvolvo,(détail) 2017.
Circumvolvo 2017.
Raflésia 2017.
Raflésia
Raflésia (détail)
Raflésia, (détail) 2017.
Exposition
Phalaenopsis 2016.
Phalaenopsis 2016.
Phalaenopsis 2016.
Phalaenopsis (détail)
Phalaenopsis (détail)
Phalaenopsis (détail)
Phalaenopsis (détail)
Phalaenopsis (détail)
Phalaenopsis 2016.

 

             Ar-T-chiNature

  (Installations faites de structures aux hauteurs, largeurs, épaisseurs, textures, teintes et essences de bois différentes en majorité du peuplier. )2016/17.

Des morceaux bois bruts taillés à la main aléatoirement ou découpés industriellement de manière plus précise, et assemblés, forment  des structures ar(t)chitecturales  organiques et énigmatiques.Ces « Ar(t)chiNatures » ou constructions utopiques, s’apparentent à  des formes biomorphiques plus proches du signe et du concept que de l’objet même défini plus haut.

« Nature et architecture s’équilibrent et se renforcent mutuellement de manière harmonieuse sans que l’une ne s’impose à l’autre ». Les différents volumes   répartis dans l'espace ,montrent des modes opératoires d’apparition et de développement  inspirés par ceux de la nature, ce qui leur insufflent une certaine vitalité . Ces oeuvres invitent le  visiteur à vivre une expérience spatiale , le passage du dedans au dehors, entre intérieur et extérieur, le franchissement de la frontière entre nature et culture…

 Chaque « proposition » occupe l’espace de manière différente, tantôt se répand horizontalement tel un rhizome, tantôt envahit une structure de façon parasitaire , tantôt s’accroche en suspension au plafond tel un Phalaenopsis à une roche.

En introduisant  les lois qui régissent l’ apparition et l’ évolution de toute forme issue de la nature et en prenant en compte ce potentiel « naturel » dans le système constructif de ces structures, apparition ,dispersion , croissance et rythme ,on laisse entrevoir un renouveau, et une profusion de formes mi sculpturales, mi architecturales harmonieuses et réconciliées. Des oeuvres biomorphiques non plus envisagées comme pérennes, statiques ou immuables mais au contraire mues par l’idée d’évolution et de cycle .

 

 

-  N A T U R E  S T R U C T U R E L L E -

copyright © Karinka Szabo-Detchart tous droits réservés 2020

Raflésia

(structure en volume bois peuplier, pin pliwood , H 1m20 X L 1m20 x l 0.70m) 2017. La forme évolutive semble éclore de manière progressive pour mieux marquer le mouvement d’ouverture et la possibilité d’une greffe . Ce mécanisme naturel vient introduire l’idée d’une « ar-t-chitecture » organique muée par une force invisible et transcendantale .